Nous avons le ministère de la réconciliation

Nous avons le ministère de la réconciliation

De toutes les ères du calendrier spirituel de Dieu, de tous les millénaires qui se sont écoulés depuis qu’Adam était créé, vous et moi avons le grand privilège de vivre dans l’Administration de la Grâce. C’est seulement dans cette Administration de la Grâce qu’hommes et femmes ont reçu la responsabilité et l’honneur de réconcilier l’homme avec Dieu. En tant que croyants nés de nouveau et ambassadeurs pour Jésus-Christ, nous avons le ministère de la réconciliation !

Qu’est-ce que le ministère de la réconciliation ? Allons à la Parole de Dieu pour trouver la réponse.

II Corinthiens 5:18 :
Et tout cela vient de Dieu, qui nous a réconciliés avec lui par Christ, et qui nous a donné le ministère de la réconciliation.

« Ministère » signifie un service, ou toute fonction ministérielle en référence au travail y afférent. En d’autres termes, c’est une responsabilité. « Réconciliation » signifie un raccommodement, une remise ensemble de ce qui a été séparé. Dans la période des Évangiles, Jésus-Christ, l’homme parfait, avait le ministère de réconcilier les autres avec Dieu. Jésus-Christ n’est plus sur terre, mais il est évident que de nombreuses personnes ont encore besoin d’être raccommodées avec Dieu. Dieu comble toujours les besoins de l’humanité. Alors, entre les mains de qui Dieu confie-t-Il ce ministère, cette responsabilité ? Les nôtres, dès que nous naissons de nouveau en croyant Romains 10:9 ! Nous sommes ceux que Dieu envoie pour enseigner aux gens au sujet de Jésus-Christ, la voie qui mène au Père.

Tout comme Dieu a pourvu Jésus-Christ de Sa Parole, de puissance et d’autorité afin qu’il puisse remplir la responsabilité à laquelle Dieu l’avait appelé, Dieu nous a pourvu de tout ce dont nous avons besoin pour accomplir notre ministère de la réconciliation. Nous pouvons avoir une grande assurance, sachant que nous avons été habilités par le même Dieu et Père qui a habilité Jésus-Christ.

II Corinthiens 5:19,20 :
Car Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec lui-même, en n’imputant point aux hommes leurs offenses, et il a mis en nous la parole de la réconciliation.
Nous faisons donc les fonctions d’ambassadeurs pour Christ, comme si Dieu exhortait par nous ; nous vous en supplions au nom de Christ : Soyez réconciliés avec Dieu !

Nous avons la Parole de la réconciliation, la vérité que nous donnons aux gens afin qu’ils puissent être réunis à Dieu. Cette Parole de la réconciliation a pour auteur le même Dieu qui est l’Auteur des Écritures de l’Ancien Testament que Jésus a lues et utilisées pour réconcilier les hommes avec Dieu. Lorsque nous parlons, nous voulons annoncer la Parole de Dieu. Dieu sait certainement quoi dire pour ramener les autres vers Lui.

En plus de recevoir la Parole de la réconciliation, nous avons reçu le haut rang spirituel d’ambassadeurs : ambassadeurs pour Christ ! En tant qu’ambassadeurs pour Christ, nous avons le pouvoir et l’autorité de nous tenir à sa place sur terre. Après tout, nous avons Christ en nous (Colossiens 1:27) ! Cette vérité est ce qui m’a personnellement aidé à vivre avec puissance et à me voir comme Dieu me voit.

Il fut un temps où je ne pensais pas que je pourrais faire quoi que ce soit correctement. Je pensais que tout ce que les gens voyaient quand ils me regardaient était un jeune enfant mal dégrossi. Puis j’ai pris le temps de remuer ces versets dans ma tête. Pour la première fois, je me suis rendu compte que Dieu m’avait choisi, moi, pour me tenir à la place de l’homme parfait. Cela m’a stupéfié, et cela me stupéfie toujours aujourd’hui. Cette prise de conscience m’a amené à annoncer la Parole de Dieu sans crainte, sans honte et en toute assurance. Si la Parole dit que Dieu me voit ainsi, cela doit être vrai. Cela est vrai pour tous les enfants de Dieu.

Puisque nous sommes ambassadeurs maintenant, Dieu veut que nous nous levions et annoncions Sa Parole maintenant. Quelqu’un m’a demandé une fois : « Si vous saviez que Jésus-Christ reviendrait pour rassembler les nés de nouveau à 17 h 00 aujourd’hui, que feriez-vous ? » Cette question a retenu mon attention. J’ai répondu : « Je serais en train d’annoncer la Parole de Dieu ! » Ce qu’il voulait dire, c’est que si nous savions que Jésus-Christ reviendrait très bientôt pour nous rassembler, nous utiliserions au mieux le temps limité dont nous disposons car seuls ceux qui sont réconciliés avec Dieu viendraient avec nous. Eh bien, personne ne sait quand le Christ reviendra (Marc 13:32-37). Ce pourrait être à n’importe quel moment. Lorsque le Christ reviendra effectivement pour nous rassembler, nous n’aurons plus à accomplir le ministère de la réconciliation. Jésus-Christ savait que son temps sur terre était limité, et le nôtre l’est aussi. Nous pouvons décider d’utiliser au mieux chaque occasion pour ramener à Dieu par Jésus-Christ ceux que nous rencontrons.

De toutes les ères du calendrier spirituel de Dieu, ce n’est que dans cette Administration de la Grâce que les chrétiens ont reçu la responsabilité et l’honneur de réconcilier les hommes, les femmes et les jeunes avec Dieu. En tant qu’ambassadeurs pour Jésus-Christ, nous avons le ministère de la réconciliation ; et si nous ne l’accomplissons pas, qui le fera ? Dieu a besoin que nous acceptions ce grand honneur et cette grande responsabilité de ramener les autres vers Lui. Nous avons la Parole parfaite pour le faire et la voie parfaite, Jésus-Christ, pour les y amener. Revendiquons notre pouvoir, notre autorité et notre droit de réconcilier les autres avec Dieu en tant qu’ambassadeurs pour Christ maintenant, parce que nous avons le ministère de la réconciliation.

Cliquez ici pour PDF

Tous droits réservés. © 2020 par The Way International™. | Conditions générales et confidentialité

The Way International, The Way, La Voie, El Camino, The Way of Abundance and Power, The Way Magazine, Disciples of the Way Outreach Program, Way Disciples, The Way Corps et Camp Gunnison — The Way Household Ranch sont des marques de service déposées ou des marques déposées de The Way International aux États-Unis et dans d’autres pays.