Manifestons la patience

Manifestons la patience

Au cours des dernières heures de son ministère terrestre, Jésus-Christ a prononcé ces paroles à ses disciples : « Comme le Père m’a aimé, je vous ai aussi aimés. Demeurez dans mon amour » (Jean 15:9). Jésus-Christ aimait les gens, et un attribut de cet amour qu’il manifestait était la patience. Voyons ce que signifie être patient et comment le Fils de Dieu, Jésus-Christ, a manifesté cette caractéristique de l’amour de Dieu.

En I Corinthiens 13:4, la Parole de Dieu nous dit : « La charité est patiente… ». Ce mot « charité » peut être compris comme l’amour de Dieu dans l’intelligence renouvelée en manifestation : c’est l’amour de Dieu tel qu’il est manifesté par le croyant né de nouveau. Une des caractéristiques de l’amour de Dieu que nous pouvons démontrer aux autres est d’être patient, ce qui signifie avoir une bonne humeur, être endurant, inlassable, prêt à supporter les offenses des autres, modéré et lent à se venger et ne pas perdre courage. Bien que nous puissions parfois être tentés de devenir impatients, de perdre notre sang froid ou de perdre courage, nous pouvons nous rappeler que nous avons la nature divine de Dieu. Son amour a été répandu dans nos cœurs à la nouvelle naissance, ce qui nous rend capables d’être patients.

Nous pouvons apprendre comment manifester en pratique cette caractéristique en regardant l’exemple donné par Jésus-Christ. Dans l’Évangile de Jean, nous voyons Jésus endurer patiemment, ne pas perdre courage avec ses disciples alors qu’il les préparait pour son départ. Son bref ministère tirait à sa fin et, bien qu’il fût confronté à une pression énorme, l’une de ses priorités était d’aider ses disciples à comprendre ce qui allait se passer.

Jean 13:33,34 :
Mes petits enfants, je suis pour peu de temps encore avec vous. Vous me chercherez ; et, comme j’ai dit aux Juifs [Judéens] : Vous ne pouvez venir où je vais, je vous le dis aussi maintenant.
Je vous donne un commandement nouveau : Aimez-vous les uns les autres ; comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres.

En Jean 13, Jésus a commencé à enseigner à ses disciples un nouveau type d’amour, l’amour de Dieu, qu’ils seraient bientôt en mesure de manifester pleinement une fois nés de nouveau. C’était un enseignement très important. Cependant, Pierre a demandé à Jésus de revenir en arrière et d’expliquer où il allait. Il a demandé : « Seigneur, où vas-tu ? » (verset 36). Plutôt que de s’impatienter, Jésus a pris le temps d’aider Pierre à comprendre en lui répondant : « Tu ne peux pas maintenant me suivre où je vais, mais tu me suivras plus tard » (verset 36).

Dans cette réponse, Jésus faisait une autre merveilleuse promesse à Pierre, mais Pierre n’a pas vraiment compris ce qu’il disait. Il a posé une autre question au verset 37 : « Seigneur… pourquoi ne puis-je pas te suivre maintenant ? Je donnerai ma vie pour toi. » Bien que Jésus eût pu être frustré par cette nouvelle interrogation, il a plutôt été patient. Il a répondu à la question de Pierre avec franchise.

Jean 13:38 :
Jésus répondit : Tu donneras ta vie pour moi ! En vérité, en vérité, je te le dis, le coq ne chantera pas que tu ne m’aies renié trois fois.

Jésus a parlé à Pierre de son engagement au cours de cette période difficile, en prophétisant à propos des futurs reniements de Pierre. Jésus n’a pas simplement « laissé passer » mais a plutôt dit à Pierre ce que Dieu lui avait montré. Parfois, nous aurons aussi besoin de parler franchement aux autres ; nous pouvons le faire avec patience. Avec une attitude mentale patiente, nous pouvons écouter le Père, Qui peut nous aider à connaître les bonnes paroles à dire ou les bonnes actions à entreprendre. Ce récit continue en Jean 14, Jésus parlant à ses disciples.

Jean 14:1,4 :
Que votre cœur ne se trouble point. Croyez en Dieu, et croyez en moi.
Vous savez où je vais, et vous en savez le chemin.

Alors que Jésus continuait à donner à ses disciples la direction dont ils avaient besoin, Thomas a demandé : « Seigneur, nous ne savons où tu vas ; comment pouvons-nous en savoir le chemin ? » (Jean 14:5). Comme avec Pierre, Jésus n’a pas perdu courage à cause de ce que ses disciples ne savaient ou ne comprenaient pas encore. Il a manifesté l’amour de Dieu en continuant d’enseigner. Jésus a montré à Thomas une autre manière de voir les choses pour l’aider à comprendre en répondant en Jean 14:6 : « Je suis le chemin [la voie], la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. »

Dans les versets qui suivent, Jésus a continué d’expliquer, de les encourager, de les instruire et de les préparer pour ce qui les attendait. Leurs questions auraient pu être frustrantes pour Jésus alors qu’il avait tellement à l’intelligence et si peu de temps pour le communiquer, mais au contraire, il a eu un grand amour pour ses disciples et a été très patient avec eux. En conséquence, ils sont finalement parvenus à comprendre ce qu’il leur avait si patiemment enseigné.

Dans notre vie de tous les jours, il se peut que nous soyons confrontés à de nombreux scénarios différents qui nous appellent à manifester la patience. Nous pouvons laisser l’exemple de la vie de Jésus-Christ nous montrer comment être de bonne humeur et patients à supporter les offenses des autres. Suivons son exemple et démontrons l’amour de Dieu aux autres en manifestant la patience.

Cliquez ici pour PDF

Tous droits réservés. © 2019 par The Way International™. | Conditions générales et confidentialité

The Way International, The Way, La Voie, El Camino, The Way of Abundance and Power, The Way Magazine, Disciples of the Way Outreach Program, Way Disciples, The Way Corps et Camp Gunnison — The Way Household Ranch sont des marques de service déposées ou des marques déposées de The Way International aux États-Unis et dans d’autres pays.